• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 8 juin 2009

Archives pour 8 juin, 2009

Le 26 juin à la LOCO !

Le 26 juin à la LOCO !  dans Mon actu 4643_88997914811_670219811_1744868_3283468_n

Dans les pages people du TRIBU MOVE de juin / Wanted Diva !

Dans les pages people du TRIBU MOVE de juin / Wanted Diva ! dans Frantz Saunier 4643_88999844811_670219811_1744878_8145872_n

Sous le ciel gris, Mylène au Zénith de son talent !

Sous le ciel gris, Mylène au Zénith de son talent ! 4643_89008649811_670219811_1744974_1525218_s

 

Vendredi 5 juin. De loin, le Zénith de Strasbourg ressemble à un immense champignon orange. J’aime bien. Nous sommes arrivés de Paris, il y a une heure. Adieu le soleil de la Capitale pour se retrouver sous le ciel gris alsacien. Mais comme notre cœur est ensoleillé, on s’en fout. Ce soir – et pour deux soirées consécutives – c’est le Farmer Tour. Pas de quoi s’ennuyer avec des stupides états d’âme météorologiques. Ce soir, nous avons choisi l’option tranquillité : une 1ère catégorie bien pépère. Aucun stress d’arriver des heures à l’avance. Nous allons assister à une vue d’ensemble et c’est parfait. Les écrans vidéos seront là pour nous permettre d’admirer les larmes de la belle quand son émotion sera trop forte. Arrivés devant le Zénith, une réflexion : le public est très hétéroclite. Des jeunes fans, des vieux moustachus, des femmes ridées, des beautés de l’Est. Bref, Mylène est une chanteuse populaire qui attire tout ce qui se fait sur cette terre. Après quelques minutes d’attente, nous pénétrons dans le champignon. Les stands de merchandising et les nombreuses buvettes nous attendent. Une pause pipi, une sangria et nous voilà bien assis sur nos sièges. Autour de nous, la foule. Un Zénith rempli à craquer. Thierry Suc signe des autographes. 21h20. Après quelques olas ratées et des « Mylène, on t’aime », le show peut démarrer avec l’immense œil de Mylène qui scrute la salle. A gauche, à droite. La star est prête à pénétrer dans son « Paradis Inanimé ». C’est le feu. On m’avait prévenu. Mylène est déchaînée. Je suis le premier surpris par toute cette énergie qu’elle déploie. Une force de la nature servie avec brio par une machinerie extraordinaire. Aucune minute de trêves. Ca chante, ça danse, c’est hystérique, électrique. « Je m’ennuie » prend une nouvelle ampleur sur scène, « XXL » met le feu, « Pourvu qu’elles soient douces », de la bombe… « A quoi je sers », émouvant. J’ai 18 ans. Je replonge dans son premier concert. Un jeune mec qui ignore de quoi sera faîte sa vie. « Point de suture », émouvant. Mylène s’appelle Jésus Christ et nous sommes ses fidèles. Et tant d’autres. Emotion avec sa pause Yvan Cassar. C’est du grand, grand show. Bien sûr, pour ceux qui veulent préserver le mystère du concert, je n’en dirai pas plus sur le contenu. C’est juste du jamais vu ! « Mylène nous a tuer ». Nous sommes rentrés fatigués, épuisés mais so happy !

Samedi 6 juin, des amis parisiens nous ont rejoint pour le deuxième concert. Nous plongeons dans la file d’attente en début d’après-midi. Ce soir, c’est fosse, histoire de mieux ressentir la folie de la proximité avec la star. Maintenant que nous avons savouré la vue d’ensemble, il est temps de suer encore plus et de danser avec la belle de scène. Le ciel est toujours gris. Des rumeurs d’averse circulent dans les files d’attente. Juste des rumeurs car nous sommes restés secs durant toutes ces heures d’attente. Des heures à boire du rosé, à discuter avec des fans – Romain, Claire, Florian – et tant d’autres. Un fan me parle de mes émissions et du fait que c’est bien de défendre Mylène en cette période où il est bon ton de brûler nos icônes. Nous sommes dans un univers bon enfant. Ca rie, ça plaisante, ça s’amuse. 19h environ. Tout ce petit monde se sépare pour aller au plus près de la scène. Chance ! Nous avons une place de choix. L’attente est plus « chaude ». Les dernières minutes sont longues, très longues, trop longues. Quand l’œil de Mylène revient nous observer. 5, 4, 3, 2, 1… Mylène is back, toujours plus belle, plus souriante et plus en forme que jamais. De près, son visage est impressionnant. Si jeune, si épanouie. Et là, c’est une véritable séance de cardio de plus de 2heures. Ca sue, ça hurle, ça chante. C’est la vie ! Jamais je n’avais vu Mylène aussi dynamique et proche de son public. Et là, je me suis dit : okay… J’ai eu raison à 18 ans de faire le choix de me consacrer ces dernières années à son cas. Elle est unique. Et le fan qui était en moi s’est réveillé. Je suis heureux. C’est reparti pour 20 ans.

 



Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
juin 2009
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

la bibliographie de Juliett... |
Confidentiel |
Poésie d'Ecosse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Poésie, c'est l...
| bert55
| Cadence infernale.