Dieu voyage toujours incognito… Laurent Gounelle

Dieu voyage toujours incognito… Laurent Gounelle dans A voir sur Paris ! 1448-dieu-voyage-toujours-incognito-laurent-gounelle

Après l’excellent « L’homme qui voulait être heureux », genre d’ « Alchimiste » nouvelle génération, j’étais très pressé de plonger dans « Dieu voyage toujours incognito «, le nouveau bébé de Laurent Gounelle, un pavé de plus de 400 pages. Même pas peur ! Il faut dire que je m’étais tellement régalé avec son premier livre que mon appétit était gargantuesque. Et là, je dis une nouvelle fois « bravo » ! Ce roman fleuve nous entraîne dans ses délicieuses considérations philosophiques, ses interrogations sur notre vie, l’importance de nos choix…  mais en toute simplicité, et surtout sans nous brouiller l’esprit. Grâce à des dialogues brillants, le lecteur n’est jamais perdu et suit avec plaisir le cours de l’histoire, teintée de suspense et de rebondissements hallucinants – surtout la fin. Mais chut. Le seul petit bémol, à mon humble avis, reste la forme de l’écriture que je trouve des fois trop clichée et deux ou trois étrangetés qui ont attiré mon attention. Genre le héros vient des Etats-Unis et ignore la traduction de « feedback »… Etrange, non ?

4 commentaires à “Dieu voyage toujours incognito… Laurent Gounelle”


  1. 0 JCL 6 août 2011 à 17:49

    C’est un ouvrage qui reste très accessible et sans grande prétention au niveau de l’écriture mais là n’était pas le but de l’auteur. Je pense qu’il a avant tout cherché à nous faire partager son approche > des grandes théories sur le comportement humain en société. Des situations concrètes et outils qui peuvent être utiles à tout Manager qui se respecte et qui essaie d’avancer dans son métier. Chacun y trouvera des réponses à ses questions, tout d’abord sur lui même puis sur la compréhension de son environnement profesionnel et privé. L’idée d’aborder ces différentes théories sous la forme d’un roman n’est pas une mauvaise idée. Cela change des manuels classiques sur le management ou l’art de communiquer ou encore de savoir manipuler l’autre. En résumé : une idée ingénieuse et beaucoup plus ludique de traiter des cas concrets par le biais des épreuves d’Alan. A recommander à tous ceux qui connaissent
    une mauvaise passe……….

  2. 1 chuberre 6 août 2011 à 20:06

    Merveilleusement bien résumé ! Erwan

  3. 2 buy paper 7 sept 2011 à 12:37

    Yes, I’m agree with you. I think that it’s really unusual fact.

  4. 3 research papers 21 mar 2012 à 10:02

    You know I really like the style you describe such kind of things there!

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
juillet 2011
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

la bibliographie de Juliett... |
Confidentiel |
Poésie d'Ecosse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Poésie, c'est l...
| bert55
| Cadence infernale.