Britney Spears, un diva fatale qui enflamme Bercy !

Britney Spears, un diva fatale qui enflamme Bercy ! dans A voir sur Paris !

Il y a quelques années… On la disait finie… Sa vie privée catastrophique avait pris le dessus sur une carrière qui semblait plonger dans un puits sombre et profond. La preuve : son excellent album « Blackout « passe dans l’indifférence la plus totale. Un an plus tard, bien décidée à reprendre sa place d’icône de la pop, la belle sort « Circus ». Hélas, malgré le tube « Womanizer », c’est un succès mitigé. Suit une tournée assez molle avec une Britney aussi vivante qu’un robot, le sourire absent, le cheveu gras et un  playliste 100% play-back. Un véritable bordel que ce « Circus Tour » avec une Britney perdue au milieu de ses danseurs. C’était triste. Une diva déchue. Honnêtement, j’avais de la peine. Je l’aimais beaucoup cette chanteuse car je l’ai toujours sentie plus humaine que certaines. Avec ses joies et surtout ses doutes. Quand est arrivé son nouvel album « Femme Fatale » en mars dernier, j’aurais pu ouvrir le champagne ! L’opus est excellent, un machine à tubes hyper efficaces comme « Hold It Againts Me » ou « I Wanna Go ». Même Britney avait l’air plus épanouie dans les médias. Moins sulfureuse, certes, mais plus heureuse de vivre. J’étais donc pressé de la retrouver sur scène, effaçant le mauvais souvenir de sa dernière tournée.

article_0710-MAG-BRITNEY01 dans Divas

Et bien… Belle suprise… Britney, ce soir, est vivante ! Ce n’est plus le robot de ma mémoire abrutie par une tonne de médicaments mais bien une femme faite de chair et de sang qui débarque sur la scène de Bercy. Une scène qu’elle va investir durant plus de vingt titres merveilleusement bien ficelés pour un public jeune et gay en demande de rythmes électros. Outre ses indémodables tubes remis au goût du jour, la star a privilégié les hits de son dernier « Femme Fatale »… Certes, Britney utilise le play-back mais pas entièrement… Ses chorégraphies sont moins travaillées qu’à ses débuts ? Okay, mais elle se lâche tellement plus, acceptant de laisser passer des légères imperfections qui la font exploser de rire… Mais surtout, Britney s’amuse à nouveau en concert. Elle adore être là ce soir avec nous. Et ça vaut tous les diamants du monde. Le public est en liesse - certains fans ont même le privilège d’accompagner leur idole sur scène - les danseurs sont explosifs, heureux d’accompagner la belle vers une nouvelle lumière. C’est une renaissance totale qui prouve, si besoin est, que Miss Britney Spears a repris son titre de Princesse de la pop. Bref, c’est un pur show à l’américaine qui finit sur un final digne de son nom. Notre diva Fatale a réussi son pari, et tant pis, si certains médias, à l’esprit chagrin, s’entêtent à vouloir la dire finie. C’est tellement plus vendeur que d’écrire qu’elle est heureuse et épanouie. Sacré eux…

0 commentaires à “Britney Spears, un diva fatale qui enflamme Bercy !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Sondage

Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
octobre 2011
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

la bibliographie de Juliett... |
Confidentiel |
Poésie d'Ecosse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La Poésie, c'est l...
| bert55
| Cadence infernale.